Comment les croyances sur l’innovation peuvent être remplacées?

L’innovation a de hautes barrières à l’entrée; il demande de l‘inspiration, de l’imagination, des compétences acquises et des capacités innées. Pire encore au plus haut niveau ces combinaisons de compétences sont extrêmement limitées. Chaque génération a la chance de produire seulement qu’une poignée de grands maitres de l’Innovation comme Darwin, Maxwell et Einstein ou des […]

L’innovation a de hautes barrières à l’entrée; il demande de l‘inspiration, de l’imagination, des compétences acquises et des capacités innées. Pire encore au plus haut niveau ces combinaisons de compétences sont extrêmement limitées. Chaque génération a la chance de produire seulement qu’une poignée de grands maitres de l’Innovation comme Darwin, Maxwell et Einstein ou des Technologues comme Edison, Ford et Deming. Si tu penses aussi ainsi cher futur innovateur, tu dois lire cet article qui parle de comment les croyances sur l’innovation peuvent être remplacées, mais avant tu peux commencer à lire cet article Comment penser à devenir innovateur, inventeur? pour bien comprendre le principe.

Introduction

L’innovation est toujours considérée comme un art noir, pas comme une science. Au cours des 300 000 ans qui se sont écoulés depuis l’aube de l’homme moderne, il n’y a pas eu de révolution, d’améliorations des ressources matérielles de la Terre ou des capacités intellectuelles humaines. Cet article tente de tuer l’idée que l’innovation est un art. Il explique comment les croyances actuelles sur l’innovation peuvent être remplacées.

La théorie

Le problème de l’innovation aujourd’hui

Les croyances sur l’innovation

Innover est un art. L’innovation ne s’apprend pas. L’innovation n’a pas de système, ni de base des principes. Seules les personnes douées peuvent créer. Ils créent et nous copions. Sans des gens comme Newton, Einstein et Edison, On vivraient encore dans des grottes.

À la fin de l’article, il devrait être clair que les croyances sur l’innovation ci-dessus n’ont aucune validité. L’innovation est une science et elle est reproductible à volonté. Les disciplines scientifiques ont non seulement une base théorique pour expliquer la cause et l’effet des phénomènes rencontrés mais aussi une taxonomie structurelle pour relier les éléments de la discipline.

Nous devons donc déplacer notre réflexion de l‘art vers la science. Pour suivre les étapes simples de où nous sommes, de là où nous voulons être. Nous devons comprendre comment fonctionne l’innovation et ses mesures que nous pouvons prendre pour la reproduire. Nous devons commencer à générer des théories pratiques de L’innovation avec des taxonomies de structure associées et un langage d’usage. Toutes ces théories ont des éléments communs. Il s’agira d’un processus intégré car l’innovation est un ensemble des processus intégrés, ils seront constructifs parce qu’ils s’appuient sur l’expérience, ils seront déterministes parce que chaque étape est logique et reproductible et qu’elle sera rapide et avancée. La base sous-jacente de toutes ces théories est le continuum de l’histoire du passé au présent et de la théorie à la pratique. Le continuum de l’innovation.

Le continuum de l’innovation

Le Continuum d’Innovation est la base de tous les efforts visant à rationaliser la créativité matérielle dans une plate-forme scientifique pour la conception future. Au fur et à mesure que vous remontez du passé vers le présent le long du continuum à savoir les lois, les phénomènes, théories, concepts, effets, principes et aujourd’hui les produits(schémas), vous explorez la base fondamentale de toute conception intelligente, les lois de la nature. Cette simplicité tirée des événements naturels et traduits en lois scientifiques, n’est cependant pas un remède  universel qu’il semblerait à première vue. Les lois sont si abstraites par rapport aux besoins quotidiens qu’il faudrait vraiment saut intellectuel d’un génie pour combler le fossé. La difficulté de l’innovation est double. Le nombre de possibilités de combiner des lois qui s’exécutent dans un univers, avec les aléas de la demande de huit milliards de personnes environ, est statistiquement écrasant. Deuxièmement, c’est le fait de pouvoir générer des conceptions de produits réussies à partir de rien, sans modèles de conception.

Les schémas

Le continuum de l’innovation a une réponse à ces difficultés: les schémas. Ces schémas sont les lois, phénomènes, théories, concepts, effets, principes et produits élaborés grâce aux scientifiques qui ont existé avant nous.  Ils ont déjà tracé les chemins, il ne nous reste qu’à les suivre pour repousser les croyances sur l’innovation. Les schémas crées sont appelés le progrès et ces schémas sont les facteurs déterminants du succès passé et futur de la race humaine. Ces schémas sont des idées éprouvées qui peuvent inclure toute les lois, théories, concepts, produits ou services.

 Avoir des schémas existant tous prêts en place signifie que suivre les chemins est rapide et facile. Et comme Edison l’a soutenu, l’innovation est un jeu de nombres, plus vous essayez, plus vous obtenez le résultat voulu. Avec les schéma, l’ordre et la position y sont. Vous devez juste comprendre où chaque schéma mène et dans quel ordre il est placé.

La loi de conservation de la quantité de mouvement expliquera par exemple de nombreux phénomènes et à leur tour d’innombrables concepts de sorte que vous arrivez à votre fin sans difficulté.

Héritage des informations sur le produit

Les produits contiennent d’une manière générale des informations, beaucoup d’informations. Ainsi ils peuvent vous dire beaucoup de choses utiles sur les concepts et les besoins des clients. Tous les produits surveillent simultanément à la fois ces canaux et en tant que schéma dans le continuum, ils impliquent également des relations avec le autres schémas.

Cet héritage d’informations provenant d’autres schéma (voir continuum de l’innovation) nous permet d’utiliser le produit à la fois comme un microscope sur son héritage passé et un projecteur sur son avenir. Nous pouvons regarder revenir sur les principes et les concepts à partir desquels il a évolué et projeter ces évolutions sur le canevas des attentes étendues des clients.

L’innovation balistique

En incorporant les idées d’imbrication des schémas et d’héritage d’informations, une nouvelle vue sur le continuum de l’innovation est possible: la vision balistique.

Dans cette visualisation, un produit ou un autre schéma est tracé le long de son chemin de transformation montrant les trous d’impact à travers un série de cadres d’espace d’idées. Cela a l’avantage d’identifier la trajectoire de l’idée à partir de sa création théorique à l’incarnation actuelle du produit et dans un avenir lointain. 

Les idées

Les idées sont des schéma quelque peu négligés sur le continuum de l’innovation. Les idées sont les distillation de concepts utiles d’un produit ou d’un service en principes de conception à valeur ajoutée ou avantage concurrentiel pour cette opportunité. Ce sont les propositions de vente uniques qui, identifier à une possibilité innovante. Les concepts sous-jacents à l’innovation elle-même peuvent être analysés dans les idées afin d’identifier comment elles peuvent être améliorées.

La pratique

Trois étapes vers l’innovation

Première étape: Conceptualiser 

Que fait le produit ?

Prenez n’importe quel produit (ou service) et demandez « À quoi ça sert ? Identifiez les concepts clés que le produit utilise pour faire le travail. Les concepts généralisent la effet du produit afin qu’ils puissent être appliqués ailleurs. Un marteau utilise l’effet centrifuge d’un poids lourd au bout d’un manche. Un aspirateur sépare la poussière des sols en utilisant l’air comme transport.

Deuxième étape: Idéaliser

Que veux- tu qu’il fasse?

Prenez le produit ou le service et demandez « Que voulez-vous qu’il fasse ? Vous voudrez faire plus avec moins. Vous voudrez peut-être éviter un problème, comme le coup de marteau sur votre pouce ou ajouter des étapes supplémentaires au processus, comme séparer l’aspirateur de la poussière quand c’est fini !

Troisième étape: Transformer

Changer le concept

Permutez simplement les concepts utilisés dans le produit d’origine pour obtenir le nouveau. Les concepts sont tous facilement disponibles tout au long du continuum d’innovation. C’est ça. Trois étapes qui changent le concept du produit pour faire plus avec moins.

 


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *